Généalogie
Blason de la famille Clochey - © Shc 1990
de la famille Clochey
Accueil Histoire Arbre Recherches Contact
 
 

 Arbre généalogique de la famille Clochey :

L'arbre généalogique a été réalisé suivant les critères suivants :

 D'une façon générale, ne sont pas mentionnées toutes les personnes des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles qui n'ont pas, à notre connaissance, de descendance jusqu'à nos jours.

 Les branches et les personnes ont été classées par ordre d'aînesse.

 Les naissances, mariages et décès survenus après 1907 ne sont pas cités. Par conséquent, les personnes nées après cette date ne figurent pas sur cet arbre, afin de respecter la vie privée de chacun. Pour la même raison, les professions ne sont pas indiquées pour toutes les personnes ayant vécu au XXe siècle.

L'arbre généalogique Clochey peut aussi être téléchargé sous forme de fichier Word compressé Zip (154 kb).

 Blason de la famille Clochey :

Blason de la famille Clochey - © Shc 1990

 Pourquoi un blason ?

Le blason de la famille Clochey a été créé en 1990, après l'achèvement des principaux travaux de recherche généalogique sur la famille. Il a été voulu comme un trait d'union entre tous les membres d'une famille maintenant dispersée.

 Droit et usage :

Le droit aux armoiries est aujourd'hui sans restriction autre que le respect des droits d'autrui.

Les armoiries étaient d'abord au Moyen-Âge un signe de reconnaissance pour les chevaliers qui, tout bardés de fer, avaient besoin de distinguer rapidement, dans le feu de la bataille, les ennemis des amis. Ensuite, les femmes et les ecclésiastiques ont eu leurs armoiries, bien que ne portant pas d'armes. Puis, des villes, des bourgeois (les habitants des bourgs, c'est-à-dire des villes), des marchands se sont aussi créé des armoiries. Enfin, au XIVe siècle, des laboureurs ont également pris des armoiries.

Le présent blason est la propriété de Stéphane Hoël Clochey mais peut être utilisé librement par tous les membres de la famille Clochey, dans la mesure où il n'en est pas fait un usage commercial. Il est en outre demandé de prévenir le détenteur avant toute utilisation du blason.

 Description :

Le blason Clochey est entouré d'une double devise : en haut, « metebo quod sevisti » (« je moissonnerai ce que tu as semé »), en bas, « tunc saliet sicut cervus Claudus ». Le sens de la première devise est évident. La deuxième est extraite de la Bible (Isaïe XXXV, 5, 6) et signifie : « alors le boiteux bondira comme un cerf ». L'idée générale du texte est que, lorsque le Messie viendra, « alors les yeux des aveugles verront et les oreilles des sourds entendront; le boiteux bondira comme un cerf et la langue du muet clamera sa joie ». Cependant, la devise est un jeu de mot : claudus signifie boiteux mais peut aussi se traduire par Clochey, puisque notre nom signifie « boiteux ». C'est de cette devise que provient la figure centrale du blason : le cerf à la jambe pendante.

Les deux griffons portant chacun une main de justice et soutenant le blason représentent les deux Clochey qui ont été échevins au XVIIIe siècle.

La gerbe de blé au-dessus du blason et le soc de charrue placé sous le cerf rappellent nos ancêtres laboureurs.

Le « L » sur la gerbe est l'initiale de Louis, l'ancêtre commun de notre famille.

Les billons d'or placés autour du cerf sont un rappel du blason de la Franche-Comté, la région d'origine de nos ancêtres.

Le bois du cerf reproduit les grandes ramifications familiales.

Les couleurs vert et or peuvent rappeler les prés et les champs de céréales que possédaient et cultivaient nos ancêtres.

 Héraldique :

En héraldique, le blason est décrit de cette façon :

« Écartelé aux un et quatre de sinople, aux deux et trois d'or; à un cerf élancé brochant sur l'écartelé, de l'un en l'autre, la patte arrière dextre pendant, ramé de sable, accompagné de sept billettes posées sur orle trois, deux, deux, et un soc de charrue posé en pointe, le tout de sable ».

Les deux supports sont :

« Deux griffons au naturel tenant chacun une main de justice d'or, les deux posées en sautoir ».

Le cimier représente :

« Une gerbe d'or chargée de la lettre L de sable ».

Haut de page