Généalogie
Blason de la famille Clochey - © Shc 1990
de la famille Clochey
Accueil Histoire Arbre Recherches Contact
 
 

Comme toutes les recherches, quelles qu'elles soient, celle concernant la généalogie de la famille a débuté en se basant sur les éléments connus et sûrs. Dans ce cas-là, il s'agissait de la date de naissance d'un grand-père né dans l'Entre-Deux-Guerres.

À partir de cette donnée, quelques demandes d'extraits de naissance ont été adressées aux mairies, afin de remonter à la génération précédente, celle des arrière-grands-parents. L'important était de pouvoir dépasser la date de 1880, car, en deçà, il n'est pas possible d'obtenir d'informations des archives départementales.

Après que ces informations purent être collationnées, les recherches généalogiques ont été effectuées par Stéphane Hoël Clochey de 1989 à 1991 aux Archives départementales de Haute-Saône à Vesoul, puisque c'est de ce département que la famille est originaire.

Archives départementales de Vesoul

C'est d'abord les registres d'état civil de Frotey-lès-Vesoul, puis de La Demie qui ont été consultés, ce qui a permis de remonter jusqu'à la Révolution.

Ensuite, les registres paroissiaux, remplis par le curé du lieu, ont pris le relais. Ainsi, l'arbre généalogique de la famille Clochey a pu être complété jusqu'au milieu du XVIIe siècle. La date la plus ancienne retrouvée est celle de la naissance de Louis Clochey en 1643, date déduite de son âge lors de son décès. De Louis descendent toutes les branches des Clochey jusqu'à nos jours.

Ces recherches permettant de constituer l'arbre de la famille ont été complétées par la consultation des archives fiscales de Velleguindry. Cela a permis de reconstituer en partie le cadre et le niveau de vie de nos ancêtres : leur profession, leurs revenus, le type et l'étendue des champs qu'ils cultivaient, les animaux qu'ils élevaient et même les outils qu'ils utilisaient.

Ces investigations se sont concentrées presque exclusivement sur la famille Clochey. Il serait donc intéressant de les compléter par des recherches sur l'ascendance des femmes, afin de rééquilibrer l'arbre et lui rendre une allure plus symétrique. Pour cela, il faudrait effectuer des recherches généalogiques sur les branches féminines aux Archives départementales de Vesoul, en consultant les archives des villages dont elles sont originaires (souvent les mêmes ou voisins).

Une autre piste de recherche concerne l'ascendance Clochey elle-même : il est apparu au cours des recherches généalogiques qu'au-delà de 1750 et jusqu'au milieu du XVIIe siècle, le nombre des personnes portant le nom de Clochey est très réduit. Plus on remonte dans le temps et plus le nombre des Clochey diminue. Cela peut être expliqué de différentes façons : soit les personnes portant le nom Clochey étaient à l'époque véritablement très peu nombreuses (ce qui paraît curieux) et la famille n'était donc pas loin de disparaître; soit le curé ne notait pas rigoureusement toutes les naissances, tous les mariages et tous les décès; soit, troisième possibilité, la famille pourrait avoir été originaire d'un autre village et seule la branche qui se serait installée à Velleguindry dans la seconde moitié du XVIIe siècle aurait eu des descendants jusqu'à nos jours. Il n'y a aucune indication dans les archives de Velleguindry en faveur de cette troisième éventualité, mis à part le nombre réduit des Clochey. Mais c'est en tout cas une piste pour essayer d'aller plus loin dans les recherches, plus loin dans le passé.

Pour cela, il faudrait à nouveau faire des recherches aux Archives départementales de la Haute-Saône, en compulsant les registres des villages voisins de Velleguindry, puis, en l'absence de traces, ceux des villages plus éloignés. Il n'est pas certain que cette recherche aboutisse, d'une part parce que l'hypothèse reste hasardeuse, d'autre part parce que la plupart des archives paroissiales ne vont pas au-delà de 1650. Ainsi, même si l'on trouvait des traces de Clochey dans d'autres villages des alentours, il n'est pas certain que l'on puisse remonter beaucoup plus haut que la date (déduite) de 1643.

Bon courage à tous ceux qui seraient tentés par ces recherches !

Haut de page