L  E     S  I  T  E     D  E    S  T  É  P  H  A  N  E     H  O  Ë  L     C  L  O  C  H  E  Y
L'adn :
Origines
La matière grise :
Études
Le nez :
Senteurs
La main :
Savoir-faire
La langue :
Goûts et échanges
L'oreille :
Musiques et sons
L'œil :
Plaisirs visuels
L e   n e z   :   S e n t e u r s

@ ©
®

 
 

Le nez est sans doute l'organe dont le sens est le moins développé chez les êtres humains. Il paraît même que les hommes, les personnes de sexe masculin, ont le sens olfactif encore moins développé que les femmes.

Cette rubrique est donc un peu piteuse par rapport aux autres, d'autant plus que le réseau ne permet pas (encore ?) de diffuser des odeurs.

-

L'organe olfactif

 

Parmi les odeurs naturelles qui m'ont toujours enchanté, c'est-à-dire m'envoûtent littéralement, il y a l'odeur enivrante des orangers en fleurs. Je l'ai découverte pendant les vacances que je passais au printemps avec ma grand-mère et ma soeur dans le sud de la France, à Cannes ou à Menton. Depuis que je suis installé à Thessalonique, en Grèce, j'ai la chance maintenant de pouvoir me remplir chaque printemps de cette senteur suave.

  Les fleurs d'oranger
 

Une autre odeur que j'aime beaucoup, c'est celle de la forêt.

Lors des promenades en famille, je retrouvais avec plaisir cette senteur régénérante.

Les chemins détrempés exhalaient le parfum profond des feuilles tombées des arbres et de la terre qui respire.

  La forêt
 

J'aime aussi énormément l'odeur de pain frais.

Quand j'étais petit, c'est elle qui me faisait courir à la boulangerie en face de la maison de mes parents.

Surtout, ce parfum alléchant était en quelque sorte une promesse qui me permettait de savourer par avance la baguette encore toute chaude.

  Le pain frais
 

Même si je ne porte pas souvent de parfum, j'ai choisi depuis longtemps Égoïste de Chanel, qui allie des odeurs musquées à un fond sucré et gourmand. C'est une amie chère qui m'avait offert le premier flacon. J'avais pensé à l'époque que l'égoïsme pourrait éventuellement être conçu comme une vertu, si on l'envisage comme la capacité de cultiver soigneusement son propre « jardin » sans empiéter sur celui des autres. Une sorte d'épicurisme, en quelque sorte…

  Chanel
Égoïste
 

Je pourrais aussi parler ici des personnes que j'« ai dans le nez ». Mais comme je n'ai pas le ressentiment tenace, mais plus souvent seulement une désespérance diffuse devant ce qui me déçoit, je préfère ne faire ici qu'une petite mention rapide à ce sentiment.

La photo ci-contre a été prise à un de ces rares moments.

  Ceux que j'ai
dans le nez